A la rencontre des athlètes français Ortovox : Peio Gaillard

Comme dans notre précédent article, sur Clémentine Junique, partez à la découverte d'athlètes qui partagent une passion commune, LA MONTAGNE !

Aujourd'hui, nous prenons la direction de l'Ouest, pour rencontrer un sportif avec l'âme d'un artiste, Peio Gaillard! Au lieu de vous écrire un article sur lui, on a préféré lui laisser la page pour qu'il puisse s'exprimer sur sa passion et donner son ressenti sur la gamme de produits ORTOVOX. 

tempete psiloritis-ORTOVOX-ski-rando.jpg

Salut, je m’appelle Peio, je vis sur l’Ouest des Pyrénées au pied de la petite vallée sauvage de l’Ouzom. Je suis super attaché à ce massif qui offre, à mes yeux, un terrain de jeu exceptionnel avec des spots très variés idéaux pour la pratique du bon ski !

J’ai longtemps bossé comme Pisteur Secouriste et Accompagnateur en montagne, mais depuis quelques années je consacre le plus de temps possible à arpenter la montagne en été comme en hiver avec mon appareil photo.  Je travaille comme photographe pour des magazines outdoor, des marques ou encore des collectivités.

J’ai la chance depuis que je suis gamin de passer pas mal de temps en montagne avec l’envie de toujours explorer les secteurs que je ne connais pas. Etre là-haut, c’est un besoin viscéral pour moi ! Lorsque je passe quelques jours sans monter, il parait que je deviens difficile à vivre… 

Je pratique le ski de rando depuis plus de 20 ans. C’est à mes yeux le meilleur moyen pour se déplacer l’hiver et surtout pour profiter de la meilleure neige en fonction des conditions du moment. Le ski de rando me permet également de partir à la découverte des montagnes du monde (Géorgie, Norvège, Maroc, Crète, US, Canada, etc…) et des personnes qui y vivent. Le voyage est super important pour moi. Comme pour les Pyrénées, j’adore partir à la découverte de sites que je ne connais pas.

Paramillo Colombie-sac-ORTOVOX.jpg

Ma vision des produits ORTOVOX

J’ai traîné ma tenue Guardian Shell l’année dernière lors d’un trip ski en Crète où les conditions ont été dantesques… Dès le premier jour, nous sommes montés en direction du sommet de l’île le Psiloritis avec  une température avoisinant les  -10°c, de la neige et un vent à décorner les bœufs…  J’ai de suite adoré cette sensation unique que procure le Mérinos. Le confort est unique et malgré la répétition des sorties, la tenue n’a pas bougé ! Cette tenue est vraiment agréable à porter, tu te sens libre dans tes mouvements ce qui est  essentiel en rando. 

Je ride également depuis la saison dernière avec un Ascent 30, avec son système Avabag très léger et compact, ce qui me permet d’embarquer tout mon nécessaire de rando et photo pour la journée.

Pour les courses plus longues, j’utilise un été comme en hiver un peak 40l qui est non seulement super agréable au portage mais aussi et surtout indestructible.  L’été dernier, nous avons passé un mois et demi en Colombie à se balader dans différents massifs et le sac n’a pas bougé. A titre perso, comme pour l’Avabag, je trouve le système d’ouverture frontal zippé extrêmement pratique. J’accède à l’intégralité du contenu de façon très simple…

En complément, j’utilise un DVA 3+ depuis trois saisons. C’est essentiel d’avoir un DVA facile d’utilisation dès la prise en main et surtout fiable lors des phases de recherches. A noter que le holster est également bien conçu et ne gêne pas (que ça soit en monté ou en descente).

Vous l'aurez compris, je suis vraiment conquis par les produits ORTOVOX… La petite dernière que j’utilise cette année, la Leone Jacket est une vraie bombe, hyper light et cependant bien chaude pour les activités comme le ski de rando… Y’a pas à dire, le Mérinos c’est vraiment top !

Découvrez tout le travail de Peio Gaillard sur son site Timuzapata.

Athlèteswilliam berthoud